Maillage interne : lier son contenu intelligemment

Vous êtes peut-être occupé à mettre en place une structure en cocon sémantique sur votre site, si c’est le cas, vous devez principalement respecter deux points : la structure en Silo ainsi que le maillage interne (intelligent) entre vos contenus. Mais pas que, n’oubliez pas les mots ! 😉

Quand nous lisons un quelconque article sur le SEO, nous pouvons (très) souvent s’apercevoir que beaucoup parlent du maillage interne intelligent. Mais voilà, vous, vous êtes débutant, ou peut être amateur. Vous souhaitez donc en savoir plus sur cette notion, ou peut-être même, avoir un avis extérieur sur l’affaire. C’est ce que nous allons voir dans cet article.

maillage interne intelligent

Le maillage interne, oui mais comment ?

Lier son contenu intelligemment est très important dans une quelconque stratégie SEO. En 2012, un maillage interne pouvait être fait « un peu n’importe comment » par rapport à maintenant où les techniques de référencement se corsent au fur et à mesure du temps.

Donc, le meilleur moyen reste à mettre au point une stratégie complète en cocon sémantique par exemple, où dans ce cas, votre contenu sera de qualité, optimisé, structuré et lié. Et ça, c’est puissant. Pour ne pas linker n’importer où et n’importe comment, je vous recommande de continuer votre lecture.

Lier son contenu de manière intelligente

Comme dit plus haut, je vous recommande de mettre en place une structure sous forme de cocon sémantiquement travaillé. De ce fait, vous serez plus à l’aise dans votre maillage. Le maillage interne à l’intérieur d’un cocon sémantique varie plus ou moins fortement en fonction de votre thématique et de sa richesse d’informations (que vous transformerez donc en contenu). C’est à vous de l’adapter au mieux selon votre site Web, comme pour toute stratégie de référencement naturel.

Pour mettre en place un maillage interne efficace, il faut déjà que votre contenu (le plus important) soit une suite logique. Par exemple, vous pourrez lier du contenu sur ces sujets (dans l’ordre) :

  • Comment choisir sa cigarette électronique ? (= quelle marque ? Pour quel type de personne ?)
  • Les meilleurs marques de cigarettes électroniques
  • Les accessoires nécessaires pour votre cigarette électronique (= la personne possède sa cigarette électronique grâce à vos deux articles précédents, maintenant quels accessoires lui faut-il ?)
  • Comment entretenir sa cigarette électronique ?

Dans cette petite suite logique d’articles, nous aidons notre lecteur à choisir son type de cigarette électronique, en suite la marque qui lui conviendra le mieux. Du fait, nous l’aidons à choisir les accessoires nécessaires pour enfin lui expliquer comment l’entretenir.

Ce maillage interne serait efficace. Maintenant, reste plus qu’à choisir les ancres (= le texte d’un lien) à faire. Rien de bien compliquer pour les sujets ci-dessus, on pourrait commencer par ancrer sur « choisir sa cigarette électronique », en suite, sur « marques de cigarettes électroniques », etc. Vous voyez le truc ? 😉

L’exemple ci-dessus serait vraiment top pour un site de type « guide achat » sur l’e-cigarette. Simplement parce que le webmaster pourrait mettre cette suite logique d’articles en avant via le menu de navigation (sous forme de menu déroulant). Avec un peu de netlinking sur le côté, il est presque sûr de voir son contenu ranker (grimper dans les SERP).

Un article pour une catégorie

Lier son contenu, c’est bien, mais il ne faut pas oublier qu’un article appartient à { une thématique | une catégorie | un Silo }. Du fait, ce que je vous conseille ce n’est non pas de faire un lien pour chaque article vers la catégorie auquel il appartient mais plutôt de mettre en place le fil d’Ariane qui s’en chargera seul.

En plus de cela, le « breadcrumb » est une sorte de microdonnée prise en compte par Google. Vous faites donc une pierre trois coups, car en plus d’aider votre lecteur à s’y retrouver, cela fait un lien vers la catégorie où est situé l’article et, enfin, Google le voit.

Une stratégie de maillage interne qui marche

Le maillage interne, c’est un peu comme le netlinking (ou du moins, il y a beaucoup de similitudes). Il y a diverses stratégies que vous pouvez appliquer sur votre site, et pour ma part, ma préférée est le Siloing. C’est celle qui convient à le plus de sites Web. Le principe est simple : vous classez vos articles par catégorie et vous faites du maillage interne en descendant dans votre Silo (catégorie). Le haut de votre Silo commence par un article plus généraliste de la thématique de la catégorie, et plus vous descendez, plus le thème est précis.

Donc forcément, vu qu’un Silo = une thématique, vous ne devrez pas linker en horizontale (d’une catégorie à une autre). Si non, c’est une fuite. C’est une partie du principe de base du cocon sémantique en fait.

Variez vos ancres

Que ce soit dans le netlinking ou dans le maillage interne, vous devrez varier vos ancres. Et oui, dans le SEO, il faut toujours varier ! 😉 Voici comment je procède. Lorsque je crée un Silo, j’y rédige les articles principaux et je les place dans mon menu de navigation (en menu déroulant) avec une ancre optimisée. Ensuite, lorsque des idées me passent par la tête, je rédige des billets et je les ajoute dans la catégorie en question. Mais les articles principaux doivent absolument ressortir !

Le principe, c’est que vous allez principalement faire du maillage interne entre vos articles qui se trouvent dans votre menu déroulant, et qui sont donc les plus importants. Alors, je place un lien par article (de préférence au dessus de la ligne de flottaison) en partant du haut pour finir mon maillage en bas du menu déroulant (Silo). Et bien sûr, les ancres sont optimisées.

Et enfin, vos articles « qui vous passent par la tête » ne doivent, eux, pas (spécialement) être liés par des ancres optimisées, c’est là que vous devez varier à votre goût.

En conclusion

Le maillage interne est une pratique puissante dans le SEO, si bien utilisée, tout comme le netlinking. Si non, elle peut être dangereuse (en cas de sur-optimisation par exemple). Donc, je vous conseille de garder un taux d’ancres optimisées inférieur au taux d’ancres non optimisées.

Rédigez du contenu de qualité, structurez le, liez le, alimentez le… Et vous grimperez ! 😉

Maillage interne : lier son contenu intelligemment
5 (100%) 2 votes

Autres lectures

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *